Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les erreurs à éviter lorsqu'on lance son entreprise


Rédigé le Jeudi 8 Novembre 2018 à 08:32 | Lu 350 fois | 0 commentaire(s)


L'univers entrepreneurial séduit de plus en plus de personnes dans le monde. Cette aventure est passionnante et enrichissante, mais particulièrement semée d'embûches. Le démarrage d'une entreprise peut s'avérer périlleux. Les difficultés auxquelles un entrepreneur va faire face sont nombreuses et elles peuvent arriver dès le début, provoquer par des erreurs et pièges que celui-ci s'est lui-même tendu ou qu'on lui a tendus.

Il est alors important de prendre de la hauteur pour s'assurer que ces différentes actions regrettables seront enrayées à temps. Voici les quelques erreurs à éviter pour naviguer à travers les premières étapes de la création de votre entreprise et mener à bien votre projet, sans que cela débouche sur un désastre.


Selon un sondage réalisé en septembre 2017 par Opinion Way pour Wolters Kluwer France (filiale tricolore de la société néerlandaise d'édition et d'information professionnelle, ndlr), la création d'entreprise est perçue comme quelque chose de difficile pour 43 % des 503 entrepreneurs interrogées.

58 % d'entre eux font face à au moins une difficulté dont 36 % concernant les contraintes administratives liées à son activité et 29 % au sujet des formalités à effectuer avec les organismes sociaux. Ils sont respectivement 28 % et 20 % à rencontrer des problèmes pour obtenir des aides ou des financements publics ainsi qu'à choisir le statut juridique de leur société. En plus des difficultés, de nombreux faux pas peuvent être commis par manque de compétence et de préparation. Découvrez ces erreurs qu'il faut à tout prix esquiver.

Ne pas tester convenablement son service ou produit

Lancer son produit ou son service trop vite est l'une des principales erreurs que peuvent effectuer de nouveaux entrepreneurs, confondant vitesse et précipitation avec qualité et performance. Ils ne prennent pas assez de temps pour étudier le marché dans lequel ils se sont engagés et évitent de le tester pour voir si cela marche auprès des clients.

Trop centrés sur le fait de réussir ou alors trop confiants pensant que leur idée répondra totalement aux atteintes de la clientèle, ce défaut d'interprétation peut s'avérer désastreux pour leur entreprise. L'entrepreneur doit donc prendre le temps de définir son marché, sa clientèle et ses caractéristiques, via un business plan, une étude de marché ou une vision d'ensemble comprenant de multiples avis extérieurs.

Une phase de test est alors nécessaire. Proposer une version bêta de son projet lors de salons professionnels ou encore lors de campagnes de crowdfunding est l'un des moyens utiles d'expérimenter son activité et de se confronter réellement au public. Des partenaires ou de potentiels clients peuvent proposer leurs avis en direct, ce qui permet à l'entrepreneur de se faire une idée précise des atteintes et des besoins de tous et toutes.

Mettre de côté les nouvelles technologies

Certains entrepreneurs qui viennent de se lancer avec leur société, qu'elle soit une grande structure, une TPE ou encore une micro-entreprise, font le choix de négliger les avancées des nouvelles technologies et restent sur des programmes anciens et basiques.

C'est une grosse erreur qui peut nuire à la firme, tant au niveau du court terme que du long terme. Leurs concurrents qui tirent partir facilement et rapidement des nouvelles technologies seront plus susceptibles de prendre l’ascendant et de fonctionner sur le marché. De plus, mettre de côté ces outils technologiques peut empêcher le développement d'une entreprise. Au contraire, en les utilisant et en s'adaptant à ces innovations, cela apportera des atouts sur la productivité, la croissance et la rentabilité sur la société. La digitalisation

peut s'avérer être un atout primordial dans toutes les branches de l'entreprise, du marketing aux aspects financiers en passant par les ressources humaines. Des logiciels de gestions d'entreprise basée sur l'intelligence artificielle peuvent alors gérer simplement la comptabilité, couvrir le suivi de la relation client ainsi qu'assurer la gestion des stocks et de la production. Elle donne alors des gages, avec de l'argent économisé, du gain de temps réalisé et une performance multipliée.

S'isoler et ne pas demander d'aide

L'entrepreneur aurait tendance à s'isoler et à s'enfermer dans son activité professionnelle, ainsi qu'à éviter de demander de l'aide en cas de problème ou de questionnement. Rester dans son coin ne peut qu'aggraver la situation de son entreprise et empêcher son développement.

Pour éviter de rester seul, il est parfois utile de contacter ou se mettre en relation avec des interlocuteurs et structures particulières, spécialisées dans la création d'entreprise. Ils aideront dans leurs démarches, leurs recherches et les conseilleront au mieux pour démarrer leur société sur de bonnes bases.

En plus des différentes structures et réseaux centrés dans l’accompagnement de nouveaux chefs d’entreprise comme Initiative France ou Réseau Entreprendre qui proposent notamment des aides au financement, il existe plusieurs clubs et associations d’entrepreneurs.

Ils ont précisément pour but d’amener les différents protagonistes du monde entrepreneurial à se rencontrer, échanger et à se partager des conseils utiles. Estimés à plus de 10 000 dans l'Hexagone, ces réseaux de dirigeants possèdent des avantages non négligeables comme le fait d'élargir son carnet d'adresses, de bénéficier de recommandations ou encore de s'informer des nouvelles tendances de l'entrepreneuriat.

Guide Bien Demarrer Son Business
Découvrez enfin les secrets du web pour démarrer une entreprise qui rapporte VRAIMENT de l'argent (Ebook)


(avec dynamique-mag)



Notez


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Octobre 2018 - 12:25 Les 4 étapes pour créer son entreprise

Livres / E-Book | Nos Activités | Infos Utiles | Articles Sponsorisés | Conseils | Succès Story | Création | Gestion | Témoignage | Bon à Savoir | Opinion




Inscription à la newsletter