News Business....7J/7
Suivez-nous
Facebook
twitter
Mobile
Rss

Toutes les pauses au travail ne se valent pas

News Business... 7J/7 & Utile - 28/10/2017 - 0 Commentaire| Lu 73 fois |

Comment maîtriser votre excitation sexuelle et contrôler votre éjaculation

News Business... 7J/7 & Utile - 19/10/2017 - 0 Commentaire| Lu 146 fois |

Gagnez vos premiers 1000 euros sur Internet en moins de 30 jours.

News Business... 7J/7 & Utile - 18/10/2017 - 0 Commentaire| Lu 143 fois |

Comment Gagner Tous Les Jours aux Paris Sportifs ?!

News Business... 7J/7 & Utile - 17/10/2017 - 0 Commentaire| Lu 197 fois |

La vérité choquante sur le trading automatique

News Business... 7J/7 & Utile - 27/09/2017 - 0 Commentaire| Lu 165 fois |

Livre : Le Secret des Entrepreneurs Libres

News Business... 7J/7 & Utile - 25/09/2017 - 0 Commentaire| Lu 152 fois |
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Rester assis trop longtemps augmente le risque de mort précoce

Rédigé le 6 Septembre 2017 à 09:31 | Lu 80 fois

Une récente étude vient de révéler que rester assis trop longtemps nuit au cerveau. La santé en général est également menacée.



Les inconvénients de la position assise


La position assise n’est pas favorable pour le cerveau. Selon une dernière étude, rester assis trop longtemps affecte l’approvisionnement du cerveau et sa santé peut être menacée. Le cerveau, très gourmand en glucose, nécessite 20% de nos besoins énergétiques au repos. Une baisse de la réserve peut alors endommager les cellules du cerveau. Par ailleurs, une variabilité glycémique importante est capable d’entraîner une baisse des fonctions cognitives. A long terme, rester assis trop longtemps augmente le risque de mort précoce.

Se lever plus souvent


Outre le contrôle rigoureux du glucose, la solution idéale pour entretenir son cerveau est de se lever plus souvent dans la journée. Après les repas, pratiquer une marche à basse intensité agit essentiellement sur le contrôle glycémique. Et pour cause : les muscles en action dépensent une partie du glucose présent dans notre système. Les activités physiques permettent de conserver un taux optimal. Certains chercheurs recommandent une activité physique de faible intensité, mais étalée sur l’ensemble de la journée plutôt qu’un court effort pratiqué le matin.

Défi permanent pour les scientifiques


Les scientifiques sont confrontés à un véritable défi quant au lien entre le fait d’être assis et l’altération des fonctions du cerveau. Selon les études menées jusqu’ici, plus une personne reste assise, plus ses fonctions cognitives ralentissent. Dans l’attente de données concrètes, il est fortement conseillé de rester assis le moins de temps possible surtout après les repas. N’hésitez pas à saisir toutes les occasions pour rester debout en faisant la vaisselle après le dîner ou en se rendant à pied ou à vélo au travail.


Source : slate.fr

Rédigé le 6 Septembre 2017 à 09:31 | Lu 80 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Bon à Savoir | Conseils | Infos Plus | WeePartner | Offres | News Showbiz | Débat / Reflexion | Placement | Art Sponsorisés | Parténariats | Nos Services | Archive | High Tech | Economie | Reussite | Informatique | Mobile | Management | Entreprise | Bien être | Finance | Immobilier | Automobile | Bourse | Science Tech | Redaction | Investissement | Buz sur le net