News Business....7J/7
Suivez-nous
Facebook
twitter
Mobile
Rss

Comment maîtriser votre excitation sexuelle et contrôler votre éjaculation

News Business... 7J/7 & Utile - 19/10/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 59 fois |

Gagnez vos premiers 1000 euros sur Internet en moins de 30 jours.

News Business... 7J/7 & Utile - 18/10/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 58 fois |

Comment Gagner Tous Les Jours aux Paris Sportifs ?!

News Business... 7J/7 & Utile - 17/10/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 83 fois |

La vérité choquante sur le trading automatique

News Business... 7J/7 & Utile - 27/09/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 76 fois |

Livre : Le Secret des Entrepreneurs Libres

News Business... 7J/7 & Utile - 25/09/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 74 fois |

SaaS : ce que veut vraiment dire le Software ?

News Business... 7J/7 & Utile - 21/06/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 173 fois |
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le gouvernement annonce une réforme des aides au logement pour éteindre l'incendie APL

Rédigé le Mercredi 26 Juillet 2017 à 00:06 | Lu 50 fois


Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a promis mardi une "réforme globale des aides personnelles au logement" à l'automne, jugeant nécessaires des "réformes structurelles" pour mettre fin à un "système pervers" responsable d'une inflation des loyers.



Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a promis mardi une "réforme globale des aides personnelles au logement" à l'automne, jugeant nécessaires des "réformes structurelles" pour mettre fin à un "système pervers" responsable d'une inflation des loyers. "Nous avons un budget d'APL de 19 milliards d'euros, un budget d'aides au logement de 30 milliards d'euros, ce qui est le record en Europe, avec en corollaire: pas suffisamment de logements et des loyers trop importants. Il y a donc un problème", a déclaré le ministre sur RTL.

"Quand on met 1 euro de plus sur l'APL, ça fait 78 centimes de hausse des loyers: il faudra bien sortir de ce système qui est pervers", a-t-il poursuivi, défendant la baisse très critiquée, à partir d'octobre, de 5 euros mensuels des aides personnelles au logement annoncée par le gouvernement. Interrogé pour savoir si cette baisse s'appliquerait au-delà des trois derniers mois de l'année 2017, le ministre n'a pas clairement répondu.

"En l'état, nous sommes sur le budget 2017, ce budget, il faut le boucler", a-t-il dit, ajoutant: "Nous devons engager une réforme globale des aides personnelles au logement". "C'est quelque chose qui est tout à fait indispensable parce que c'est comme un camion fou, un bateau ivre, nous sommes avec des montants qu'il faut arriver à maîtriser mais surtout avec des réformes structurelles à mettre en place", a jugé M Mézard. "Ce qui justifie aussi une réforme, c'est que le coût de fonctionnement des APL est de 600 millions d'euros", a-t-il affirmé.

Interrogé sur l'échéance à laquelle se fera cette réforme, le ministre a répondu: "Nous travaillons sur un projet de loi logement (...) qui sera prêt à l'automne". "Il sera déposé en octobre-novembre, et je souhaite qu'il soit débattu le plus rapidement possible", a-t-il indiqué.

"L'objectif, c'est de permettre de construire plus vite, plus facilement, simplifier toutes les formalités et prendre un certain nombre de mesures pour provoquer un choc de l'offre dans ce pays", a affirmé M Mézard.

"L'ennemi public ce n'est pas le retraité ou l'étudiant" 

Eric Woerth, député LR de l'Oise, président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, n'a pas mâché ses mots sur France Inter:

"L'ennemi public numéro de la France ce n'est pas le retraité ou l'étudiant, bien sûr. Donc il faut réformer le pays, il faut avoir le courage de le faire, il faut limiter la dépense publique de façon considérable, mais par des réformes de fond (...), mais pas de la pire manière. Et la pire manière c'est le coup de rabot, sans en parler à personne, au coeur de l'été".

Il a poursuivi sa charge contre le gouvernement.  "Il ne fait pas bon en France être retraité, rouler au diesel ou obtenir des APL. Franchement vous êtes au coeur de la cible du gouvernement".

Il a conclu en s'opposant à la politique sociale d'Emmanuel Macron. "Il y a volontairement un transfert de ressources, de pouvoir d'achat, entre les actifs et les inactifs, c'est-à-dire essentiellement les retraités au travers de la CSG. Moi je conteste cette idée, parce que je pense que c'est vrai qu'il faut augmenter le pouvoir d'achat des actifs, mais il faut l'augmenter par la croissance, par le salaire, par la rémunération. Et pas par des transferts".

(Avec AFP)


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nos Services | Bon à Savoir | Conseils | Infos Plus | WeePartner | Offres | News Showbiz | Bloc Note | Trucs Astuces | Articles Sponsorisés | Parténariats | Archive | High Tech | Economie | Reussite | Informatique | Mobile | Management | Entreprise | Bien être | Finance | Immobilier | Automobile | Alerte Prévention | Science Tech | Redaction | Investissement | Buz sur le net